Wiki

ASSAINIR L’AIR DE VOTRE MAISON

Pourquoi et comment assainir l’air de mon intérieur ?

LIRE L'ARTICLE

L’ÉCO-CONCEPTION DES PRODUITS MAISON VERTE

Tous les produits de Maison Verte sont certifiés Ecolabel Européen, ou en cours de certification, et font l’objet d’une démarche de réduction des risques d’allergie cutanée.

LIRE L'ARTICLE

LES PLANTES DE VOTRE MAISON

Laissez-vous séduire par le pouvoir des plantes !

LIRE L'ARTICLE

Nous sommes nombreux à considérer que les plantes vertes apportent une certaine énergie positive à une maison ou à un appartement. Et c’est scientifiquement prouvé, les plantes ont des bénéfices dans une maison !

Ainsi, dans les années 80, la NASA s’est intéressée à leur pouvoir de purification de l’air. En effet, grâce à leurs feuilles, les plantes absorbent les polluants de l’air, qui sont ensuite filtrés par les racines. Selon les espèces, les plantes ont une capacité de dépollution différente ; il est donc intéressant de les mélanger pour plus d’efficacité.

Voici les principaux polluants présents dans les foyers et leurs sources d’émanation :

Xylène : Parquets, résines et peintures

Benzène : Cigarette, peintures, vernis, matériaux de construction, détergents

Toluène : Peintures, vernis, meubles, plastiques

Ammoniac : Engrais, Produits ménagers, mousses d’isolation

Formaldéhyde : Bois agglomérés, peintures, pesticides, photocopieurs, colles, moquettes et isolants, les produits ménagers, vernis, tabac

Monoxyde de carbone : cheminée à foyer ouvert, chauffage, fumée de cigarette, cuisinière à gaz, manque d’aération

Savoir quelles plantes dépolluent c’est bien, mais savoir où les placer pour optimiser leur efficacité, c’est encore mieux !

 

Pour toutes les pièces de la maison

Chamaedorea : Elle réduit les allergies, les inflammations respiratoires, les maux de tête et la fatigue causés par la présence de COVprésents dans l’air. Elle s’adapte à toutes les pièces de la maison.

Fougère : Elle est une des plantes les plus dépolluantes car elle élimine une grande quantité de formaldéhyde et le xylène. Elle améliore également l’acoustique en réduisant l’écho.

Sansevieria : Elle n’est pas la plus dépolluante mais elle absorbe de petites quantités de benzène, de formol, de trichloréthylène et de xylène régulièrement. Pour plus d’efficacité, il est possible d’en mettre plusieurs. Elle se plait à l’abri du soleil. Attention, cette plante présente une toxicité digestive mineure sur les chiens et les humains, et les chats y sont un peu plus sensibles.

Yucca : Cette plante absorbe majoritairement le benzène et le monoxyde de carbone. Attention, elle peut causer des problèmes digestifs et des irritations chez les animaux, il est donc préférable de la tenir hors de portée.

 

Séjour

Aréca : Cette plante est l’une des plus dépolluantes, elle dissout tout sauf le monoxyde de carbone. Elle se plait sous une lumière tamisée et loin des radiateurs. Même si elle n’est pas considérée comme toxique, il est préférable de la tenir hors de portée des animaux.

Dracaena : Elle absorbe benzène, formaldéhyde, xylène et toluène. Elle évite également les réverbérations des ondes trop rapides, amortit les vibrations de l’extérieur et améliore la circulation du son. Attention, cette plante peut causer des troubles digestifs mineurs en cas d’ingestion pour les jeunes enfants et les animaux.

Ficus : C’est une plante idéale pour assainir l’air de votre intérieur après des travaux car elle absorbe formaldéhyde, toluène, benzène, xylène et ammoniac. Elle permet également d’amortir les vibrations de l’extérieur. En raison d’un latex contenu dans les feuilles et la sève de cette plante, toxique en cas d’ingestion, il est préférable de la tenir la hors de portée des enfants et des animaux et toujours se laver les mains après contact.

Philodendron : Elle est un des plus performantes sur le formaldéhyde. Elle améliore également l’acoustique de la pièce, souvent utile dans la pièce où se trouve la télé, chaine Hi-fi, enceinte, etc… En raison d’un latex irritant contenu dans sa sève, mieux vaut tenir cette plante hors de portée des enfants et des animaux et toujours se laver les mains après contact.

 

Chambre

Chlorophytum : La totalité de cette plante favorise la dépollution de l’intérieur, de ses racines à ses feuilles, en absorbant le monoxyde de carbone. Elle est ultra résistante et se plait dans la chambre, même celle des enfants. Cette plante peut causer de légers problèmes digestifs chez les chats en cas d’ingestion.

Spathiphyllum : Cette plante est l’une des plus dépolluantes : grâce à ses grandes feuilles, elle absorbe tous les polluants, même les vapeurs d’alcool et d’acétone, et répand beaucoup d’oxygène. Les cristaux présents dans la sève de cette plante sont irritants, c’est pourquoi il est préférable de la placer hors de portée des enfants et des animaux domestiques et de toujours se laver les mains après contact.

 

Cuisine/Salle de bain

Aglaonema : Elle capture les substances toxiques telles que le formaldéhyde, le benzène et le toluène. Elle se plait dans des lieux humides mais déteste la fumée. Préférez donc la salle de bain et éviter la cuisine.

Anthurium: Cette plante capture l’ammoniac et le xylène. Elle se plait à l’abri de la chaleur et de la lumière. Les cristaux présents dans la sève de cette plante sont irritants pour les muqueuses c’est pourquoi il est préférable de placer cette plante hors de portée des animaux domestiques et de toujours se laver les mains après contact.

Azalée d’inde : Elle absorbe l’ammoniac et se plait à l’abri de la chaleur et de la lumière. Elle est à tenir hors de portée des enfants et animaux en raison de graves troubles intestinaux en cas d’ingestion.

Lierre : C’est une plante résistante qui s’adapte à tous types de luminosité, absorbe l’humidité, le formaldéhyde, le benzène, le toluène, le monoxyde de carbone et capte la poussière.

Orchidée papillon : Cette plante, par ses racines aériennes, absorbe une grande quantité de substances polluantes. Elle se plait aussi bien dans la cuisine que dans la salle de bain.

 

Et pour s’y retrouver dans toutes ces informations, une petite synthèse !

Il existe un centre national d’informations toxicologiques vétérinaires (CNITV) qui répond aux questions relatives aux risques sur les animaux des produits chimiques.

 

1.Les composés organiques volatiles (COV) sont des polluants qui constituent un ensemble de substances appartenant à différentes familles chimiques qui s’évaporent à température ambiante : benzène, styrène, toluène, trichloroéthylène, … 

Le saviez-vous ?

Poussée par la montée du DIY (Faire soi-même) et des bienfaits des plantes, une nouvelle tendance voit le jour : les terrariums. Mais qu’est-ce que ça peut bien être ?

Un terrarium, animal ou végétal, est un milieu imitant les conditions réelles (température, humidité,…) de vie de certaines espèces animales ou végétales. Chaque terrarium s’adapte aux besoins des espèces qui vont y vivre. Ils existent en différentes tailles et formes, souvent en verre, et quelques fois en plastique, bois ou métal.

Toutefois, toutes les espèces ne sont pas adaptées à une culture en terrarium, en effet il vaut mieux privilégier des végétaux avec une lente croissance et un système racinaire faible pour ne pas se laisser avoir par la nature !

Les espèces végétales possibles en terrariums sont vastes, cela va des plantes tropicales aux plantes à feuilles panachées, en passant par les mousses et les plantes grasses.

Les terrariums sont à la fois apaisants et décoratifs !